#PacteStalingrad : des solutions pour sortir de la crise du Crack à Paris.

Maison des Canaux, Stalingrad
  • Changer la doctrine d’action des personnels de police présents. J’assiste chaque jour à des scènes incompréhensibles de deal ayant lieu sous les yeux même des CRS stationnés sur la place. Nous vous demandons de procéder plus régulièrement à des contrôles à chaque soupçon de deal et à procéder à plus d’interpellations de ceux qui abusent des plus faibles.
  • Mobiliser des enquêteurs en civil pour identifier les dealers. À force de venir et d’échanger avec les habitants, je commence moi-même à reconnaître plusieurs des guetteurs et des dealers.
  • Assurer chaque jour une transparence d’action et des réponses régulières sur Internet aux problèmes identifiés par les citoyens (vitres brisées, intrusions d’immeuble, agressions). La transparence créera la confiance et le soutien de la population.
  • Organiser chaque mois une réunion d’échange avec les citoyens et les commerçants.
  • Arches et passages sombres : procéder à la fermeture temporaire de chaque arche et lieu sombre de la place. Ces désastres architecturaux ont mené à la création de petits paradis du deal et de l’urine. Dans un premier temps, un planchage et un barriérage renforcés peuvent permettre d’arrêter l’hémorragie. Aucune règle d’urbanisme ou de loi ne vous empêche de le faire depuis 5 ans.
  • Maison des canaux : depuis la fermeture de la maison des canaux pour cause de confinement, ses escaliers, ses bancs et ses alentours sont devenus le lieu le plus en vue de la haute société du crack. Le réaménagement temporaire et la présence d’agents de la ville doivent permettre d’éviter ce point de stabilisation. Il s’agit de votre bâtiment, ne l’abandonnez pas !
  • Kiosque sécurité temporaire 24h/24 et 7j/7 : nous vous demandons la mise en place d’un lieu ouvert en permanence avec des agents de sécurité de la ville. Il recueillera les signalements d’agression et de menace.
  • Kiosque social 24h/24 et 7j/7 : pendant cette période exceptionnelle, nous demandons à la ville de financer la présence permanente des associations d’insertion prévues dans le plan crack afin d’assurer le recensement des situations et proposer aux personnes dépendantes des propositions de sortie : accompagnement social et médical au sevrage, logement, etc. Une maraude mensuelle ou hebdomadaire n’est pas suffisante.
  • Des passages de propreté plus réguliers. Le retour du beau temps s’ajoutant à la situation de deal, les berges du canal et la place sont saturées de déchets. Prévoir chaque jour un passage de propreté complémentaire le matin et en fin d’après-midi.
  • Avenue de Flandre : le terre-plein central de l’avenue de Flandre au niveau de Stalingrad sert régulièrement de lieu de repli en cas d’intervention. Cet espace peu aménagé mériterait une sécurisation et un éclairage renforcé.
  • Jardin d’Éole — Rue Curial : une partie du trafic déménage régulièrement à 200 mètres, du côté de l’axe Éole avec des points de deal et de stabilité réguliers. Ils peuvent s’installer plusieurs jours sans aucun passage des équipes de sécurité ou de propreté de la ville. Les alentours du jardin doivent être reconquis : éclairage de sécurité la nuit, tournée des équipes de sécurité, présence de kiosques temporaires d’activité sociale. En abandonnant ses abords, vous l’avez offert aux dealers.
  • Organiser chaque mois une réunion d’information avec les citoyens et les commerçants.
  • Les citoyens du quartier s’engagent à participer activement à la vie du quartier pour l’aider à s’en sortir dignement.
  • Mise en commun de tous les problèmes identifiés sur une plateforme unique : propreté, intrusions, deal, rixes, etc.
  • Inscription à une liste commune d’information avec mairie et préfecture. Participation aux réunions publiques mensuelles avec la mairie et la police.
  • Assistance aux actions des associations du quartier.
  • Organisation d’événements réguliers ouverts aux habitants pour recréer une vie sociale et se réapproprier l’espace public.
  • Dynamisme commercial : Le parcours actuel de Paris Plages, avec ses palissades, a pour conséquence paradoxale d’isoler les trottoirs et les commerces situés sur les quais ainsi que d’assombrir les rues. Le collectif vous propose de mettre en valeur leurs commerces existants et leurs terrasses par une signalétique spécifique et par des droits de terrasses étendus, avec des accès au quai et à l’enceinte de Paris Plages.
  • Sécurité : chaque année un service de sécurité spécifique patrouille à l’intérieur de l’enceinte de Paris Plages. Il faudra veiller à ce que ces patrouilles de sécurité circulent au-delà de l’enceinte, dans les rues à proximité.
  • Propreté : ce ne sont pas seulement les berges à l’intérieur de Paris Plages qui doivent être nettoyées chaque jour, mais bien toutes les rues d’accès et les quais. Ce serait une chance pour tous.

--

--

Député du 19e arrondissement de Paris. Engagé pour les gens du quotidien.

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store